Ecocité 2 "Ville de demain"

Dans le cadre du programme d’investissements d’avenir "Ville de demain", Emmanuelle Cosse a signé, lundi 12 septembre 2016, la convention EcoCité de Marne-la-Vallée. Elle accompagnera financièrement l’accélération de l’innovation urbaine à Marne-la-Vallée au travers de 14 projets. 9 de ces projets concernent la Cité Descartes. Plus tôt dans la matinée, la ministre s’était adressé aux étudiants de l’Ecole des Ponts pour une leçon inaugurale.

1,9 million d’euros pour accélérer l’innovation urbaine à Marne-la-Vallée

La convention signée par la ministre du Logement, la Caisse des Dépôts, EPAMARNE / EPAFRANCE, la Résidence Urbaine de France – Groupe 3F, LinkCity – Groupe Bouygues Construction et le Foyer Rémois, permettra le financement des projets à hauteur de 1,9 millions d’euros. Elle s’inscrit dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) « Ville de demain » et permettra le financement de 14 projets de pointe : concertation numérique, route de 5e génération, éco-construction, efficacité énergétique. L’Etat accompagne ainsi des projets, portés par des acteurs publics ou privés, pour concevoir des villes attractives et résilientes, qui préservent l’environnement, la cohésion sociale et la qualité de vie de leurs habitants.

Le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) a été mis en place par le gouvernement pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire. Le Commissariat général à l’investissement (CGI) est chargé de sa mise en œuvre. Fin 2015, près de 37 milliards d’euros ont été engagés, pour financer près de 2 500 projets.
 

Un ensemble cohérent de 14 projets innovants

Les 14 projets d’innovation sélectionnés par le Commissariat Général à l’Investissement, sont pour la plupart porteurs de nouveaux « modes de faire », parfois décisifs, en ce qu’ils lèvent des verrous techniques et/ou organisationnels permettant ainsi d’accélérer la transition énergétique et écologique des villes. Ils sont susceptibles d’être répliqués sur l’ensemble du territoire national et de renforcer le savoir-faire exportable des entreprises porteuses de ces innovations.

Cité Descartes : un projet urbain « nouvelle génération »

Le projet urbain déployé à la Cité Descartes réunit 9 des 14 projets qui bénéficient du soutien du PIA. Il prévoit la construction d’un programme mixte, qui combine logements, commerces et services, de plus de 100 000 m² aux abords directs des voies du RER A. Pour relever le défi de la construction d’un espace de vie agréable à proximité de voies ferrées, ce projet mobilise des innovations acoustiques et énergétiques importantes.

Façade acoustique absorbante

Le projet vise à développer des écrans antibruit de faible hauteur le long des voies du RER A suffisamment proches des rames du RER permettant ainsi une diminution significative de l’empreinte sonore de ce dernier.

Traitement des nuisances vibratoires et bruits solidiens

Repenser les façades dans leurs dimensions architecturales et matérielles afin d’atténuer le plus possible dans les espaces extérieurs les nuisances sonores provenant du RER A et ponctuellement de convertir les « bruits » en une ressource sonore. Un travail fin de relief sera donc engagé sur les façades, travail en creux, travail sur le positionnement des balcons, sur les encorbellements….
 L’objectif de cette action est d’assurer le confort des riverains dans les bâtiments proches des voies du RER A, vis-à-vis des nuisances vibratoires et acoustiques d’origine ferroviaire, sous deux aspects : Vibrations des structures des bâtiments et bruit solidien, c’est-à-dire bruit intérieur induit par les vibrations des structures des bâtiments (perception auditive).

Mutualisation des espaces

Ce projet ambitionne de lier la conception des espaces à la composante temps. C’est-à-dire Repenser/Gérer/Adapter l’espace-temps en fonction des habitants, des usagers et des usages de manière à mutualiser des espaces à différentes échelles (l’étage, l’immeuble, un groupe d’immeubles) pour différents ensembles d’individus.

Cinq autres projets, plus en lien avec la performance énergétique et les mobilités, vont également bénéficier d’une subvention d’ingénierie :
 • Management de la performance énergétique
 • Simulation énergétique à l’échelle d’un quartier
 • Etudes de micro-climat urbain
 • Etudes aérauliques CFD (Computational Fluid Dynamics)
 • Micro-réseaux d’eau glacée

La route 5ème génération - subvention d’ingénierie

Le projet Route 5G porté par l’IFSTTAR/EIFFAGE/CD 77 et l’EPA vise la requalification d’une autoroute urbaine à Champs-sur-Marne. L’originalité de cette nouvelle génération de voierie est le travail d’interface entre le bâti et l’infrastructure routière de manière à optimiser l’ensemble au service du citoyen usager. Ce démonstrateur participera notamment à l’optimisation des échanges énergétiques entre la voierie et les bâtiments proches, à la réduction des nuisances sonores et des pollutions, de l’effet d’îlots de chaleur, à la gestion des eaux de ruissellement.

Développement d’un outil de concertation numérique - subvention d’ingénierie

La proposition d’un nouveau mode de concertation prend appui sur les outils du numérique. L‘E-concertation qui interroge les habitants et les acteurs du territoire trouve son application directement sur la co-construction d’un parc de 16 ha à Serris. Ce nouveau mode de dialogue habitants, citoyens, usagers, concepteur, maître d’ouvrage permettra d’être réplicable à l’échelle de Marne-la-Vallée.

Cœur agro-urbain de l’écoquartier de Montévrain - subventions d’ingénierie et d’investissement

Plus qu’une offre d’agriculture de proximité, ce projet s’inscrit comme la centralité d’un nouveau quartier favorisant ainsi à la fois de nouveaux usages et le rapprochement entre ruralité et urbanité.

Opération BIM-BOIS-BEPOS - subventions d’ingénierie et d’investissement

30 logements sociaux vont être construits à Chanteloup-en-Brie à faible empreinte environnementale et à énergie positive. L’originalité du projet est la combinaison de la maquette numérique (BIM), l’usage du bois comme système constructif et l’obtention du label BEPOS (qui certifie le peu d’utilisation d’énergie fossile dans le bâtiment).

Opération Buildtog (construire ensemble) - subventions d’ingénierie et d’investissement

Ce projet d’environ 90 logements construits sur la commune de Magny-le-Hongre, ambitionne de créer en Europe, un référentiel d’habitat efficace en matière d’énergie, accessible à tous et en maîtrisant les surcoûts de construction.

Le projet de coeur agro-urbain de l'écoquartier de Montévrain

Ecocité 2 : le coeur agro-urbain de Montévrain

L’écoquartier de Montévrain est situé au sud de la commune de Montévrain et représente environ 153 hectares. A terme, il accueillera près de 3 000 logements, des hôtels, des locaux d’activités, des bureaux, des services et des commerces en rez-de-chaussée des bâtiments, ainsi que de nombreux équipements publics (groupe scolaire, centres de loisirs, crèches, complexe sportif, pôle d’enseignement supérieur, etc.). Aujour...
Opération innovante de 30 logements sociaux BIM BOIS BEPOS

Ecocité 2 : opération B3 (BIM – BOIS – BEPOS) à Chanteloup-en-Brie

Ce projet vise à produire une opération innovante de 30 logements sociaux à énergie positive et à faible empreinte environnementale (RT 2012 -20%) sur la commune de Chanteloup-en-Brie. La volonté partagée de la commune et d’EPAMARNE est de viser une très haute ambition environnementale pour cette opération qui intégrera trois composantes essentielles : la maquette numérique (BIM), la construction bois et la labellisati...
Projet de démonstrateur Route de 5ème Génération (R5G)

Ecocité 2 : projet Route 5G

Le projet R5G@MLV s’inscrit dans le cadre de la requalification de la route départementale 199 en démonstrateur urbain, qui vise à combiner la réalisation de logements sur l’emprise de la route départementale tout en transformant la voirie à proprement parler en boulevard urbain.
Projet de construction d’un programme mixte sur plus de 100 000 m², directement sur les talus du RER A

Ecocité 2 : projet urbain intégrateur

Le « projet urbain intégrateur » déployé à la Cité Descartes (Champs-sur-Marne) comprend plusieurs innovations remarquables. Il prévoit la construction d’un programme mixte – résidentiel, économique et services – sur plus de 100 000 m², directement sur les talus du RER A.
BuildTog, un référentiel européen d’habitat efficace en matière d’énergie

Ecocité 2 : l'opération « buildtog » à Magny-le-Hongre

Le territoire du Val d’Europe va accueillir plus de 6 000 logements dans les 10 années à venir. Les acteurs du territoire souhaitent poursuivre son développement avec des objectifs ambitieux en matière d’innovation et de développement durable. L’opération « buildtog » concerne la conception et la réalisation sur la commune de Magny-le-Hongre d’un ensemble d’environ 90 logements, majoritairement sociaux, dotés d’objecti...