Le renouvellement urbain, poursuivre la vie de la ville nouvelle


L’aménagement de Marne-la-Vallée a débuté il y a plus de 40 ans. Les formes urbaines, la mixité des fonctions et les grands espaces qui caractérisent le territoire doivent être adaptés  selon l’évolution des modes de vie et des pratiques des populations. C’est donc naturellement que les EPA se sont engagés aux côtés des collectivités dans une démarche de renouvellement urbain, pour donner une nouvelle vie aux premiers quartiers construits et proposer des projets urbains adaptés aux nouvelles attentes des citoyens.


Quartier de l’Arche Guédon à Torcy © Epamarne / Photo : Eric MORENCY

Accompagner la mutation des quartiers historiques de Marne-la-Vallée

Le quartier du Luzard à Noisiel, quartier emblématique et historique de Marne-la-Vallée, bénéficie d’un projet de reconversion de grande ampleur, notamment autour de la gare du RER.

Une attention particulière a été portée sur l’exemplarité environnementale des projets menés. À titre d’exemple, la future résidence étudiante construite par Crédit Agricole Immobilier, entièrement constituée de modules de bois, fait partie des 18 bâtiments pilotes de France actuellement à l’étude pour définir le référentiel BBCA.

Développer les pôles d'intermodalité

À Bussy Saint-Georges, le réaménagement de la gare RER, conduit par EPAMARNE et le cabinet d’architecture et d’urbanisme Groupe-6, doit rendre au pôle gare tout son rôle stratégique et central et le transformer en un espace public à part entière. Pour ce faire,la visibilité des commerces alentours va être améliorée afin qu’ils participent pleinement à  l’attractivité du pôle. La question de l’intermodalité a également été repensée à partir de la réorganisation des flux de circulation.

Pour accompagner l’essor du Val d’Europe, EPAFRANCE a lancé en 2015 la restructuration du pôle gare de Chessy. D’ici 2020, une seconde gare routière sera aménagée afin de  désengorger la gare actuelle, elle-même étendue, et des accès directs aux quais RER et SNCF seront créés.

Le réseau de pistes cyclables, déjà très important, sera progressivement  complété par des itinéraires fonctionnels et de loisirs.

Encourager l'innovation avec EUROPAN 13

À l’interface des communes de Lognes et de Noisiel, des réflexions en vue de la requalification de la RD499 ont été engagées, notamment au travers du concours Europan 13, afin de poursuivre la vie de la ville nouvelle.

Au terme de ce concours européen d’idées d’architecture et d’urbanisme, trois projets ont été retenus : « Ville N(M)ature » par Yoann Dupouy et Maia Tüür de l’agence TU-DU Architecture Urbanisme, « La déprise » par les architectes Claire Girardeau, Jonathan Cacchia, Cécile Frappat et Louis Mejean, et enfin « Relational Landscape » imaginé par Boris Vapné et Mar Armengol Reyes, de l’agence d’architecture et d’urbanisme, V-OLZ.

Dans les mois à venir, ces équipes seront amenées à travailler sur l’expression architecturale et l’aménagement de cet espace public.

Impliquer tous les acteurs de la ville

Tous ces projets menés par les EPA s’inscrivent dans une démarche partenariale avec les communes et en concertation avec les populations locales. Pour chaque opération, des actions de concertation et de sensibilisation auprès des habitants et des usagers sont mises en oeuvre, notamment au travers de réunions publiques et d’expositions.