Ecoquartier Le Sycomore


Bussy Saint-Georges, située à 25 km à l’est de Paris, est la commune ayant connu la plus forte croissance ces dernières années à Marne-la-Vallée. Elle est desservie à la fois par l’A4 et le RER A.


Plan masse de l'écoquartier Le Sycomore de Bussy Saint-Georges

L’écoquartier Le Sycomore est situé à l’est de la ville.

Articulation entre les quartiers existants, l’écoquartier Le Sycomore constitue un enjeu urbain essentiel en renforçant l’intégration du patrimoine naturel et historique par l’ouverture du parc du Génitoy sur la plaine agricole de Jossigny, par la prolongation de la promenade Jacques de Thou vers la forêt de Ferrières, et par la prise en compte des axes visuels reliant l’ancienne ferme du Génitoy aux châteaux de Ferrières et de Jossigny.

Les chantiers et projets à venir sont encore nombreux sur cette commune, désignée par l’Etat « Opération d’Intérêt National (OIN) » :

En 2012, deux projets d’envergure sont lancés afin de valoriser l’entrée de ville, en bordure de l’autoroute A4. Ils représentent un total de 110 000 m2 de logements, bureaux, commerces et loisirs, ainsi qu’un investissement de près de 280 millions d’euros. L’établissement public s’est engagé à investir dans les travaux d’aménagement des espaces extérieurs et de reprise des infrastructures routières.

La gare RER de Bussy Saint-Georges s’est implantée au cœur de la ville, à proximité du square Vitlina et constitue un lieu de vie historique de la commune.

Le quartier de la gare a été aménagé au rythme du développement des opérations de logements et de bureaux alentours. La croissance de la ville a fait évoluer le rôle fonctionnel, économique, social et symbolique de cet espace central. L’espace Vitlina constitue davantage, aujourd’hui, un lieu de passage ou de transit. La question de l’intermodalité à la sortie de la gare sera repensée à partir de la réorganisation des flux de circulation et de la réflexion autour de la place du vélo.

Le réaménagement du pôle gare par Groupe-6 avec les financements du STIF, de la CAMG et d'EPAMARNE, est donc l’occasion de redonner une cohérence à ce lieu stratégique tant sur le plan des déplacements (fonctionnement du centre multimodal) que sur celui de la qualité urbaine.

Afin de veiller à l’équilibre habitat/emploi sur la commune, la future ZAC de la Rucherie, au sud de l’A4,  permettra l’implantation d’activités économiques, générant 2 500 emplois.

L’écoquartier regroupera, sur environ 120 hectares :

  • 4 500 logements (dont 20 à 30 % de logements sociaux),
  • 3 500 m2 de commerces et services de proximité,
  • 40 000 m2 d’équipements publics et privés
  • 25 ha d’espaces verts et paysagers.

Un quartier animé

Au cœur du Sycomore, un parc de 16 ha accueille un skatepark, un théâtre de verdure, un jardin pédagogique à destination des habitants.

Des « traverses » aménagées sous forme de jardins partagés ou familiaux et gérées de manière participative favorisent les échanges entre les habitants.

Des commerces de proximités et des services animent la vie de quartier et des locaux d’activité permettront de créer des emplois su place.

Pour le confort de chacun, des équipements publics et privés (scolaires, sportifs, cultuels et culturels) structurent le nouveau quartier.

centre-loisir-sycomore
 

L’écoquartier Le Sycomore se distingue également par un plan de déplacement innovant, axé sur un projet de transports en commun en site propre avec un bus à haut niveau de services connecté aux gares du RER A et de nombreuses liaisons réservées aux piétons et aux cycles…

 

Des logements pour tous

 La diversité des logements proposés favorise le parcours résidentiel de tous au sein de la commune. Une architecture contemporaine et des qualités environnementales permettent un grand confort mais aussi une maîtrise des charges pour leurs occupants.

SY4_1
 

Le 1er permis de construire numérique 3D (BIM) de France a été déposé fin mars 2016 par Emmaüs Habitat 

SY7
 

Des actions d’aménagement innovantes sont menées avec la réalisation de bâtiments passifs ou à énergie positive, l’utilisation d’écomatériaux pour les espaces publics et les bâtiments, le développement de l’assainissement alternatif des eaux avec l’utilisation de noues paysagées, un canal en eau et des bassins et leur dépollution par des filtres à sable. L’entretien des espaces paysagers est étudié pour limiter les impacts sur l’environnement, une chaufferie bois alimente le quartier et diminue son bilan carbone et les déchets sont collectés sur l’espace public dans des bornes d’apport volontaire permettant le tri sélectif.

Enfin, Le Sycomore bénéficie d’un accès au très haut débit pour les TIC.